La GTB/GTC

La gestion technique de bâtiment (GTB) est un système informatique généralement installé dans des grands bâtiments ou dans des installations industrielles afin de superviser l’ensemble des équipements qui y sont installés.

En France, l’utilisation d’un système d’automatisation et de contrôle de bâtiment est obligatoire pour tous les bâtiments développant une énergie de plus de 290 kW. Cela correspond à environ 3000 m² dans le cas de bâtiments anciens, à plus de 5000 m² pour des bâtiments construits depuis la RT2005 et à plus de 6000 m² pour des bâtiments tertiaires BBC-Effinergie.

Objectif

Il s’agit de permettre au gestionnaire d’avoir une vue globale du fonctionnement et des automatismes d’un bâtiment ou d’une installation industrielle.

Les données recueillies sont de diverses natures :

  • des alarmes (Panne, arrêt anormal, mesure dépassant un seuil…) ;
  • des états (fonctionnement d’un équipement, position, retour de commande…) ;
  • des mesures (température, temps de fonctionnement, nombre de pannes…).

Les équipements supervisés peuvent être entre autres :

  • l’alimentation électrique (TGBT, Tableaux divisionnaires) ; l’alimentation de secours (groupes électrogènes , batteries)
  • l’éclairage ;
  • les circulations verticales ;
  • le chauffage, la ventilation et la climatisation (CVC) ;
  • la plomberie (pompes de relevage, cuves…) ;
  • le contrôle d’accès ;
  • la vidéosurveillance ;
  • les dispositifs incendie (alarmes, extinction ) ;

GTB et performance énergétique du bâtiment

L’intérêt de la GTB est aussi d’améliorer la performance énergétique du bâtiment en réalisant des économies d’énergies, grâce aux fonctions suivantes :

  • la régulation du chauffage ;
  • la régulation du refroidissement ;
  • la régulation de la ventilation et de la climatisation ;
  • la commande de l’éclairage ;
  • la commande des stores.

Architecture matérielle

Un système de GTB est constitué :

  1. d’un poste informatique de gestion équipé d’un logiciel de supervision (SCADA) ;
  2. d’un réseau reliant les « concentrateurs » au poste de gestion ;
  3. de plusieurs automates concentrateurs recueillant les informations des équipements au plus près du bâtiment.